Colloque 2018 du LERARS: Perspectives interdisciplinaires sur le deuil compliqué

Dans le cadre du Congrès 2018 de l’ACFAS qui aura lieu du 7 au 11 mai 2018 à Chicoutimi (Québec), le LERARS, en collaboration avec la Chaire de recherche de l’UQAC sur les évènements traumatiques, la santé mentale et la résilience, organise un colloque sur le deuil compliqué. Le colloque aura lieu le jeudi 10 mai 2018.

Colloque 431 : Perspectives interdisciplinaires sur le deuil compliqué

Jeudi 10 mai 2018

 Argumentaire

Le deuil est un processus; il évolue donc avec le temps et est influencé par différentes caractéristiques liées notamment au type de perte encourue et au contexte social dans lequel les individus évoluent. Parfois, ce processus de deuil peut être court et apaisant, mais parfois certaines personnes vivent une période de deuil pouvant s’étendre sur plusieurs mois voire de nombreuses années. Pour certains, ce deuil occasionnera des problèmes de fonctionnement social. C’est ce que l’on nomme un deuil compliqué ou pathologique. L’âge, le sexe, les conditions socio-économiques, etc. sont autant de facteurs qui influencent le bon déroulement du deuil. Il est possible aujourd’hui d’identifier certains facteurs de risque et de protection du deuil, ainsi que certaines conséquences envisageables d’un deuil complexe et long, sur les plans bio-psycho-socio-spirituels de même que sur les systèmes de santé et de services sociaux.

Derrière chaque perte d’un être cher ou d’un animal ou même d’un travail apprécié, d’une maison, d’un sentiment de confort, etc. se trouve un deuil pour les personnes qui le vivent. Lors d’événements traumatiques comme des catastrophes naturelles ou anthropiques, ce sont même un grand nombre de personnes qui se trouvent endeuillées d’un être qui leur était cher tandis que d’autres ont vécu d’importantes pertes significatives comme une maison, un animal domestique, des biens ayant une forte signification sentimentale ou même le sentiment de sécurité ou de quiétude. L’ensemble de ces pertes viennent perturber la qualité de vie et le bien-être des personnes exposés à ce type d’événement. Et les risques de voir se développer des deuils compliqués sont alors très grands.

Ce colloque d’une journée permettra de porter un regard multidisciplinaire sur cette notion de deuil compliqué ou pathologique, notamment à partir des résultats de différentes études réalisées dans des contextes culturels différents.

Programme

9h00-10h00: Les facteurs biographiques, culturels et religieux du deuil compliqué

Deuil compliqué ou deuil en pointillés ?, Christine Fawer Caputo, Haute École pédagogique Vaud (Suisse)

Le deuil: représentation et symbolique chez les juifs tunisiens, Souad Toumi (Institut National du Patrimoine (INP), Tunisie)

10h30-12h00: Le deuil compliqué de l’enfant que l’on n’a pas connu: les cas du deuil périnatal et de l’adoption

Le deuil périnatal et le soutien socio-psychologique, Livia Sani (doctorante, Université de Strasbourg, France), Marie-Frédérique Bacqué(Université de Strasbourg, France)

Le deuil périnatal, un impensé du projet parental par gestation pour autrui, Kévin Lavoie , Isabel Côté (UQO)

La construction et la gestion du deuil dans l’adoption internationale, le cas français, Ekaterina Pereprosova (Doctorante au CERLIS, Université Paris Descartes)

 LUNCH

13h15-14h45: Le deuil compliqué suite à un événement traumatique

Les conséquences du deuil compliqué chez les victimes de catastrophe : mise à jour des écrits scientifiques, Mireille Fortin (étudiante, UQAC), Danielle Maltais (UQAC), Jacques Cherblanc (UQAC)

Le vécu du deuil post-traumatique chez l’enfant haïtien témoin des conséquences du tremblement de terre de janvier 2010, Marie Ngo Nkana (doctorante, Université de Strasbourg)

L’élaboration symbolique des pertes en contexte de guerre, Alyssa Turpin-Samson (doctorante, Université de Montréal)

15h00-16h30: Le deuil compliqué dans le cas de la tragédie de Lac-Mégantic (Québec) de 2013

Les endeuillés de la tragédie de Lac-Mégantic : ce qui différencie les personnes présentant un deuil compliqué de ceux qui n’en présentent pas, Danielle Maltais (UQAC), Jacques Cherblanc (UQAC), Eve Pouliot (UQAC), Mireille Fortin (étudiante, UQAC), Geneviève Fortin (étudiante, UQAC)

Les caractéristiques distinctives des jeunes adultes endeuillés qui présentent un deuil compliqué à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic, Eve Pouliot (UQAC), Danielle Maltais (UQAC), Geneviève Fortin (étudiante, UQAC), Mireille Fortin (étudiante, UQAC), Jacques Cherblanc (UQAC), Geneviève Petit (CIUSS de l’Estrie-CHUS)

«Faire le deuil de sa maison» : une façon de parler ou une réalité?, Jacques Cherblanc (UQAC)

Responsables du colloque:

Jacques Cherblanc, PhD., professeur, département de sciences humaines et sociales, UQAC

Danielle Maltais, PhD., professeure, département des sciences humaines et sociales, UQAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *