Samedi, 15 juin 2024
spot_img

Faire le pont entre les études collégiales et la poursuite universitaire

L’UQAC a récemment accueilli un groupe d’étudiantes et d’étudiants en Techniques d’aménagement et urbanisme du Cégep de Jonquière. Dans le cadre de leur cours Sols et granulats, ils ont pu visiter trois laboratoires ici même, afin de faire des liens entre les apprentissages de leur cours, la poursuite universitaire et le marché de l’emploi.

Effectivement, le groupe constitué de personnes à leur première année de DEC, s’est d’abord entretenu avec un étudiant-chercheur en archéologie, au Laboratoire d’histoire et d’archéologie du subarctique orientale (LHASO). Ce premier arrêt a permis de jeter les bases sur des notions de patrimoine archéologique et de sensibiliser le groupe à l’histoire humaine de notre territoire. Comme plusieurs personnes dans le groupe se destinent à une carrière en inspection municipale ou en urbanisme, il était tout indiqué de faire connaître cette discipline scientifique et le fait que l’UQAC agit comme consultant sur le terrain auprès de divers partenaires.

Explications sur l’archéologie par un étudiant-chercheur au doctorat

La visite s’est poursuivie au laboratoire de granulométrie, où les étudiantes et étudiants ont mis la main à la pâte en réalisant deux essais sur des types de sols, le premier par tamisage et le second par sédimentation. À l’issue de ces manipulations, les échantillons ont été classifiés. Habituellement, les diplômé(e)s de la technique en aménagement et urbanisme travaillent avec les classifications déjà complétées; cette expérience leur a permis de comprendre comment on en arrive à ces résultats.

Analyse granulométrique par tamisage

Le dernier arrêt s’est fait au Laboratoire d’expertise et de recherche en géographie appliquée (LERGA) où les étudiants ont pu se familiariser avec les thèmes de recherche de nos professeurs-chercheurs et établir des liens étroits entre la matière vue dans leurs cours et la poursuite universitaire. Ainsi, ils ont reçu des explications sur les différents outils utilisés en science géographique, tel que le matériel d’arpentage, de télémétrie ou encore des logiciels de cartographie. Ils ont conclu leur passage au laboratoire en observant des photos aériennes historiques qui est un outil précieux à la planification territoriale, dans le but de considérer tant les phénomènes naturels que les enjeux humains.

Observation de photos aériennes historiques

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires