Jeudi, 20 juin 2024
spot_img

Le français à l’honneur pour ce premier billet de blogue

C’est par l’entremise de billets de blogue que je prendrai la plume afin de vous partager les avancées sur les dossiers qui sont pilotés par le vice-rectorat aux études, à la formation et à la réussite.

Pour cette première, laissez-moi revenir sur la Journée internationale de la Francophonie, qui a été célébrée le 20 mars dernier. Cette date représente pour moi un rappel du rôle-clé qu’exerce la langue française dans la cohésion et le rayonnement de l’UQAC auprès de la communauté et de ses partenaires. C’est dans cette langue qu’il me fait plaisir de faire valoir la réputation d’engagement et d’excellence de notre établissement francophone. Car c’est principalement à travers le français qu’à l’UQAC, notre communauté exprime sa créativité et établit des partenariats avec les autres locuteurs de langue française d’ici et d’ailleurs dans le monde.

Au cœur de cette célébration de la francophonie se trouvait le lancement du Centre de valorisation du français (CVF) à lequel j’ai participé avec certains et certaines d’entre vous. Quand il s’agit d’excellence et de référence en matière de langue française à notre université, le CVF reflète l’importance accordée à l’usage du français. Sa mission est claire : valoriser l’acquisition, la consolidation et l’amélioration de la compétence en français, à l’écrit comme à l’oral, de l’ensemble de la communauté universitaire. Le CVF contribue non seulement à renforcer l’identité francophone de notre institution, mais également à permettre à la communauté universitaire de compter sur un atout précieux pour sa vie personnelle et professionnelle. En combinant en une seule entité l’expertise du Centre de communication orale et écrite et l’École de langue française et de culture québécoise, le CVF répond certainement aux besoins d’une population étudiante aux multiples parcours. C’est en effet une ressource précieuse dont les actions de soutien et de valorisation, centrées sur la valorisation de la langue française, visent l’accompagnement des personnes étudiantes et du personnel vers l’excellence et l’atteinte des compétences de base. Il n’y a pas de doute que la qualité du français oral et écrit de notre communauté étudiante deviendra une caractéristique distinctive de notre institution.

L’engagement du CVF se concrétise également dans l’organisation d’activités de rayonnement. À titre d’exemple, lors de la Journée internationale de la Francophonie, le visionnement du documentaire Parler mal a certainement sensibilisé la communauté étudiante à l’importance de valoriser la langue française. Ce documentaire donne une voix aux Canadiennes et Canadiens francophones touchés par l’insécurité linguistique. Les discussions avec l’animatrice et l’animateur Bianca Richard et Gabriel Robichaud d’origine acadienne présents en visioconférence à la suite de la projection ont aussi enrichi les réflexions sur notre langue. Leur œuvre audiovisuelle nous rappelle à quel point notre langue commune est précieuse et diversifiée, et c’est dans sa diversité qu’elle trouve toute sa richesse.

En ce mois qui met en lumière la francophonie, je salue la mise en place du CVF, qui atteste d’un engagement fort envers la promotion de la langue française et de la culture francophone au sein de notre institution universitaire et au-delà!

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires