Mardi, 18 juin 2024
spot_img

La postdoctorante Nita Dyola et le professeur Sergio Rossi présentent leurs recherches sur la biodiversité de l’Himalaya dans La Conversation

Une étude menée par la chercheuse postdoctorante au Laboratoire sur les écosystèmes terrestres boréaux (EcoTer) Nita Dyola et cosignée par le professeur du Département des sciences fondamentales Sergio Rossi a récemment été présentée dans un article du média La Conversation.

Intitulé La biodiversité des montagnes de l’Himalaya mise à mal par le changement climatique. Voici comment la préserver, cet article relate une étude sur la croissance des arbres qui a été effectuée par les deux scientifiques à Kangchenjunga, au Népal. Dans le cadre de leurs recherches, Nita Dyola et le professeur Rossi ont recensé plus de 4000 arbres appartenant à 126 espèces différentes. L’étude a notamment permis de révéler que les zones de l’Himalaya comportant une grande diversité végétale produisent davantage de biomasse et ainsi, stockent plus de carbone.

Pour la réalisation de ce travail de terrain dans l’Himalaya népalais, Nita Dyola a obtenu un financement de la Fondation des sciences naturelles de Chine. Elle est également récipiendaire d’une bourse d’excellence pour étudiants étrangers (PBEEE) du Fonds de Recherche du Québec – Nature et Technologies (FRQNT) et d’une bourse de recherche Globalink de Mitacs.

Lire l’article complet dans La Conversation:

https://theconversation.com/la-biodiversite-des-montagnes-de-lhimalaya-mise-a-mal-par-le-changement-climatique-voici-comment-la-preserver-228591

Bibliographie de l’étude

Dyola N, Liang E, Peñuelas J, Camarero J J, Sigdel S R, Aryal S, Lin W, Liu X, Liu Y, Xu X, Rossi S (2024) Linking leaf elemental traits to biomass across forest biomes in the Himalayas. Science China Earth Sciences, 67, https://doi.org/10.1007/s11430-023-1271-4

 

Articles reliés

spot_img

Mots-clés similaires