Mardi, 18 juin 2024
spot_img

Deux projets de l’UQAC parmi les récipiendaires d’un programme de recherche FRQNT sur la production et la transformation d’aluminium

Dans le cadre du deuxième concours du Programme de recherche en partenariat sur la production et la transformation de l’aluminium-III, le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT), en partenariat avec le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (MEIE), a octroyé quatre subventions de plus de 380 000 $ chacune pour le financement de recherches de pointe adaptées aux besoins actuels du secteur de l’aluminium. Parmi les quatre subventions de ce programme hautement complétif, deux ont été octroyées à des projets de recherche menés au Centre universitaire de recherche sur l’aluminium (CURAL) et dirigés par des membres du corps professoral de l’UQAC.

Afin d’assurer la formation de la relève scientifique dans la province, 30 % de chacune de ces subventions est réservée à la rémunération et à l’attribution de bourses pour les étudiantes et étudiants ou les postdoctorantes et postdoctorants qui participent aux activités reliées au projet de recherche.


Développement d’un modèle prédictif pour l’étude du comportement des cellules d’électrolyse en phase de préchauffage, démarrage et service- Phase II

Daniel Marceau, professeur au Département des sciences appliquées et directeur du CURAL
Subvention FRQNT de 381 000 $ sur trois ans

Faisant suite à une première recherche déployée en 2020, ce projet a comme principal objectif d’enrichir les outils numériques qui ont été développés antérieurement pour représenter le comportement des cellules d’électrolyse (CE). Les travaux devront permettre une meilleure représentation de la CE lors de l’étape de préchauffage ainsi que de l’évolution, durant sa vie utile, du confinement et de l’étanchéité du plan cathodique et de l’efficacité énergétique de l’assemblage cathodique.

Réalisé en étroite collaboration avec Aluminerie Alouette inc., le projet permettra d’accroître la longévité des cellules d’électrolyse, ce qui aura un impact direct sur le coût de production ainsi que sur l’empreinte environnementale du processus de dissolution de l’alumine via une réduction significative du tonnage de brasques usées. À cet effet, Aluminerie Alouette inc. assurera une contribution financière au projet à la hauteur de 300 000$ en espèce et de 533 000$ en nature.

Comportement en fatigue d’éléments structuraux de grande épaisseur en aluminium assemblés par FSW à double épaulement

Lyne St-Georges, professeure au Département des sciences appliquées
Subvention FRQNT de 381 000 $ sur trois ans

Le but de ce projet est d’étudier la résistance à la fatigue de structures en aluminium soudées par friction malaxage (FSW) avec un outil à double épaulement (DE) et d’accroître les connaissances dans ce domaine. Pour y parvenir, la résistance et le comportement en fatigue de soudures produites par FSW-DE seront évalués et les caractéristiques des soudures devant être contrôlées afin d’obtenir une résistance à la fatigue adéquate seront déterminées. Ces informations seront ensuite utilisées pour introduire l’utilisation du FSW-DE dans le code canadien des ponts routiers.

Le projet contribuera ainsi à l’avancement des connaissances sur la durée de vie des assemblages soudés en aluminium et permettra une plus grande utilisation de l’aluminium, notamment dans les infrastructures et les ouvrages d’art, mais aussi pour différents types de structures soudées.


Félicitations pour ces importants octrois, qui permettent à l’UQAC de renforcer sa position et celle de la région parmi les chefs de file mondiaux en matière de recherche et de développement sur l’aluminium

À propos du CURAL

Le CURAL a comme principal objectif de réunir les forces vives de l’Université du Québec à Chicoutimi dont les activités de recherche sont orientées dans le domaine de l’aluminium. Plus spécifiquement, le centre vise la mise en commun des expertises de recherche, des ressources humaines et matérielles, la préservation des acquis ainsi que le maintien d’une masse critique dans un domaine de recherche hautement prioritaire pour le Québec. Il concentre à lui seul au-delà de 40 années d’expertise et met en valeur l’expertise multidisciplinaire et intersectorielle de ses membres. Son programme scientifique rigoureux, et en phase avec les besoins de l’industrie, couvre tous les volets du cycle de vie de l’aluminium; incluant le traitement des matières premières, la production, la transformation, le recyclage ainsi que la valorisation des résidus.

Articles reliés

spot_img

Mots-clés similaires