La traversée des apparences

Un événement des étudiants de la maîtrise en art
Du 26 novembre au 10 décembre 2008
vernissage le mercredi 26 novembre à 17 h

La galerie l’Œuvre de l’Autre avec la collaboration de l’artiste renommé et professeur du module des arts Marcel Marois, propose une exposition-événement d’étudiants du programme de maîtrise en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi. Sous le thème La traversée des apparences, les participants étaient invités à produire une œuvre inspirée de ce thème.

Le groupe composé d’Anne-Marie Anctil, Olivier Bergeron-Martel, Baptiste Chetail, Patrick Dubé, Patrice Duchesne, Janine Fortin, Maxime Fortin, Carolane Gauthier, Keven Holmes, Bruno Marceau, Claudia Martin, Mélissa Santerre et Wei Zhao invitent les spectateurs à découvrir leurs œuvres issues de différentes approches artistiques telles que la peinture, l’illustration numérique, l’installation, la performance sonore, la vidéo, le conte, etc. Cette manifestation artistique sera d’autant plus diversifiée puisque les étudiants proviennent de différentes parties du Québec tel que du Saguenay, de Montréal, de Québec, de Lyon (France) et de Chong Qing (Chine).

Il s’agit de la dernière exposition de la session d’automne.

Terminer en lion

Hier, ils étaient 27 et aujourd’hui plus de 39 étudiants en art et technologie des médias sont venus visiter I will not apologize de Christian Barré, accompagnés de leur professeur Steven Renald. Deux groupes très dynamiques, des jeunes curieux et attentifs. Ils ont aussi eu la chance de visiter le Petit Théâtre, où Alexandre Nadeau, procédait à l’installation du dispositif théâtral de Émilie-Gilbert Gagnon étudiante finissante à la maîtrise en art. Celle-ci les a entretenu de son travail de recherche qu’elle présentera publiquement la semaine prochaine.

L’image et son double

La publication L’image et son double, témoigne de l’exposition de Stéphane Boivin tenue au mois de mars dernier, moment fort de notre programmation printanière.

Voici un extrait du texte écrit par M. Denis Bellemare, directeur du module des arts et professeur en cinéma : «L’image et son double met à profit deux patrimoines de la famille de l’artiste, l’un en image, l’autre matériel, dans une tentative d’observer différentes postures d’appréhension du monde et de l’intimité de l’autre. Ce travail s’intéresse donc aussi à la valeur des choses face à la valeur de leur image, éléments fort dépendants de données contextuelles. Ce premier passage solo en galerie pour Stéphane Boivin, de la maîtrise en art à l’UQAC, lui permet d’emmener sa pratique vidéographique au-delà de l’espace écranique.»

Ce document s’ajoute à notre centre de documentation que je vous invite à visiter.

Photo: François-Mathieu Hotte

Le centre d'exposition de l'UQAC