Qu’est-ce que le harcèlement psychologique

le harcèlement est une conduite se manifestant soit par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes répétés, qui sont hostiles ou non désirés, laquelle porte atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique d’un membre de la communauté universitaire et qui entraîne, pour celui-ci, un milieu de travail ou d’études néfaste. Une seule conduite grave peut aussi constituer du harcèlement psychologique si elle porte une telle atteinte et produit un effet nocif continu pour un membre de la communauté universitaire.

Il s’agit de harcèlement sexuel lorsqu’il est à connotation sexuelle.

Les comportements suivants peuvent être considérés comme du harcèlement psychologique (liste non exhaustive) :

  • commentaire ou action visant à mépriser, abaisser, ridiculiser ou intimider;
  • menace, dénigrement, humiliation, insinuation répétée, accusation sans fondement, exclusion, chantage, pression indue;
  • propos ou action discriminatoire ou dégradant portant sur le potentiel humain, les capacités physiques et intellectuelles d’un individu;
  • agression physique, même légère, telle que pousser, bousculer ou frapper un individu;
  • surveillance abusive des allées et venues pouvant aller jusqu’à suivre ou attendre un individu.

Violence : un ou des comportements exercés par une personne ou un groupe de personnes qui portent atteinte, de manière intentionnelle ou non, à la sécurité et à l’intégrité physique ou psychologique d’une personne ou d’un groupe de personnes. La violence verbale ou écrite consiste en des paroles ou des écrits (incluant les communications téléphoniques ou courriels) qui portent atteinte à la dignité, à la réputation et à l’intégrité psychologique et/ou physique d’une personne ou d’un groupe de personnes. La violence physique consiste en l’usage de la force à l’endroit d’une personne ou encore d’une manifestation de violence à l’égard d’une personne, et ce, dans le but d’intimider ou de contraindre.

Voir aussi : Charte des droits et libertés de la personne, RLRQ, chap. C-12art. 10 (Discrimination interdite); art. 10.1 (Harcèlement discriminatoire)

  • L'UQAC s'affiche contre le harcèlement et la violence
  • Pour une qualité de vie à l'UQAC

Plusieurs dispositions législatives encadrent les droits et obligations relatifs au harcèlement et à la violence, notamment la Loi sur les normes du travail. Afin de respecter cette dernière législation, l’UQAC a adopté la Politique contre le harcèlement et la violence.

L’UQAC désavoue toute forme de harcèlement et de violence.

Tous les membres de la communauté universitaire ont droit à un milieu de travail ou d’études exempt de harcèlement et de violence.

L’UQAC reconnaît à chaque membre de la communauté universitaire le droit d’être protégé, aidé et soutenu en toute équité et confidentialité.

En conséquence, tous et chacun de nous avons le devoir de nous approprier ladite politique.

Sachez que l’Université favorise un milieu propice à la dignité et à l’estime de tous les membres de la communauté.

Sachez que l’Université désavoue toute forme de harcèlement et de violence parce qu’ils constitue une atteinte aux droits de la personne.

Sachez que l’Université reconnaît à chaque membre de la communauté universitaire le droit d’être protégé, aidé et défendu en toute équité et confidentialité.

Sachez que le harcèlement se DISTINGUE du flirt qui se pratique entre partenaires consentants.

Dites franchement au harceleur : « Ce que vous me dites ou me faites me met mal à l’aise ».

Réagissez au moment même de l’incident:
« C’est la troisième fois aujourd’hui que vous me frôlez en passant ».

Nous vous invitons à : INFORMER vos collègues de ce qui vous arrive. La plupart des harceleurs ont rarement une seule victime.

SIGNALER l’incident au service de soutien en matière de harcèlement et de violence à l’UQAC tel que mentionné à l’intérieur de ce document.