Samedi, 15 juin 2024
spot_img

Le LaboNFC dans La Conversation pour son étude sur le recyclage du plastique

Le recyclage, notamment du plastique, est souvent identifié comme une solution de choix aux excès de la société de consommation. Il est aussi considéré comme la voie royale pour cheminer une économie plus circulaire et pour accélérer la transition écologique. Pourtant, il s’agit d’une des stratégies circulaires les plus basses dans la hiérarchie 3RV, qui prévoit aussi la réduction, le réemploi et la valorisation des matières plastiques. De plus, des dysfonctionnements persistent notamment dans la phase de tri des déchets avec plus de 8 déchets en plastique sur 10 qui aboutissent dans des sites d’enfouissement ou dans l’environnement. Les citoyens font également moindrement confiance au système de recyclage avec seulement 48% des Canadiens qui se déclarent confiants (contre 54% en 2018).

Dans ce contexte, la professeure Myriam Ertz et son équipe de recherche du Laboratoire de recherche sur les Nouvelles Formes de Consommation (LaboNFC) de l’UQAC, a réalisé une étude de type recherche-action en partenariat avec l’organisation 5R Enabler Designs and Operations (5REDO) et son directeur, le Dr Mahdi Takaffoli et l’analyste Ophela Zhang. L’étude vise à mieux comprendre comment améliorer le recyclage et promouvoir d’autres stratégies circulaires (par exemple, la réduction à la source). Une vaste enquête pancanadienne auprès d’un millier de répondants a été conduite par l’équipe par l’entremise d’une subvention d’engagement partenarial (SEP) du CRSH ainsi que d’une subvention régulière du Réseau de recherche en économie circulaire du Québec (RRECQ) dont la professeure Ertz est co-responsable (Axe 1). Les résultats de l’étude seront publiés sous peu dans un article intitulé « Le recyclage des plastiques au Canada : Un système inadapté aux attentes de la population canadienne », dans le volume 32 numéro 3, de la Revue Organisations & Territoires. Il s’agit du dossier spécial « Économie circulaire et territoires » dirigé par Myriam Ertz (UQAC), Emmanuel Raufflet (HEC Montréal) et Fanny Tremblay-Racicot (ENAP).

Les conclusions clés de l’étude ont également été publiées dans un article du média La Conversation.

On y rapporte notamment les faits saillants suivants pour le Canada: 1) un engagement massif des canadiens pour le recyclage; 2) un système de recyclage inefficace; 3) des achats de plus en plus responsables; et 4) l’enjeu du recyclage des emballages souples. Des pistes d’améliorations sont formulées à l’aune des résultats obtenus. Ces résultats pourront notamment servir de références au projet de politique de développement durable de l’UQAC.

SourceLaboNFC

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires