Samedi, 15 juin 2024
spot_img

Nos physiothérapeutes en devenir, impliqués auprès des Olympiques spéciaux

Le 28 février dernier avait lieu un événement préparatoire aux Olympiques spéciaux, au stade de soccer de Saguenay. La cohorte 2021-2024 du baccalauréat en sciences (réadaptation) de l’UQAC a participé activement à la préparation des athlètes, une première pour une université francophone au Canada.

Pairés avec un ou une finissante en Techniques de physiothérapie du Cégep de Chicoutimi, les duos ont évalué près de 200 athlètes qui présentent tous des limitations fonctionnelles ou des handicaps intellectuels. Le protocole d’évaluation de la capacité physique s’est décliné en une série de tests portant sur la force musculaire, l’équilibre et la coordination, l’endurance et la flexibilité. Des recommandations ont ensuite été émises, ce qui permettra aux athlètes d’optimiser leur entrainement. Par ailleurs, la participation des 25 étudiantes et étudiants au baccalauréat en sciences (réadaptation), s’inscrit dans le cadre du cours L’approche intégrée des interventions de physiothérapie en neuroréadaptation.

Intégration de l’EDI en pédagogie

En plus d’avoir vécu une expérience pédagogique qui sort du cadre habituel, les étudiantes et étudiants de l’UQAC ont développé des compétences importantes comme le travail en intradisciplinarité et en multidisciplinarité. Pour une première fois dans le programme, deux ordres d’enseignement ont travaillé de concert, comme ce sera le cas en contexte professionnel. Ainsi, tant le groupe du Cégep de Chicoutimi que celui de l’UQAC en tirera des bénéfices. De plus, le fait d’avoir côtoyé une clientèle vivant en situation de handicap, a permis aux personnes étudiantes d’adapter leur pratique, de faire preuve d’écoute et de sensibilité. Ce sont notamment des principes qui sont mis de l’avant avec le nouveau programme de baccalauréat en sciences (réadaptation), qui intègre davantage les principes d’équité, de diversité et d’inclusion.

Notons que le type d’accompagnement qui a été réalisé lors de la préparation aux Olympiques spéciaux est grandement apprécié puisqu’il faut compter en moyenne 400 jours pour avoir accès à un physiothérapeute dans le secteur public.

 

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires