Samedi, 25 mai 2024
spot_img

Martin St-Pierre : 40 ans de carrière dans le milieu communautaire

Martin St-Pierre se plaît à dire qu’il est tombé très jeune dans la potion magique qui lui a insufflé ce désir de redonner à la communauté en s’impliquant bénévolement auprès de divers organismes. C’est d’ailleurs pour concrétiser ses engagements qu’il décide de s’inscrire au baccalauréat en sciences sociales de l’UQAC (devenu aujourd’hui le baccalauréat en travail social).

« Le bénévolat a toujours fait partie de nos valeurs familiales. Tous les membres de ma famille se sont engagés envers la communauté à leur façon. Étant sensibilisé très jeune à l’importance du domaine communautaire, l’éveil pour celui-ci s’est fait de façon naturelle. C’est à la fois valorisant et enrichissant de s’impliquer et j’y ai pris goût rapidement », partage-t-il.

Déjà, âgé de 16 ans, il commence son implication bénévole et devient rapidement directeur de la Maison des jeunes à La Baie, sa ville natale. « J’ai eu la chance de pouvoir faire mes stages dans mon lieu de travail ce qui m’a permis d’orienter davantage ce que je voulais faire et de préciser dans quel domaine je souhaitais me diriger. Le baccalauréat nous offrait une multitude de possibilités, mais mon expérience comme bénévole sur le terrain me ramenait toujours au volet communautaire et j’ai su que je voulais travailler en relation d’aide en m’impliquant dans les communautés. À ce jour, je n’ai jamais regretté mon choix », témoigne-t-il avec certitude.

Il continue ensuite son parcours professionnel au sein d’organismes, toujours à titre de directeur général. Sur une période de sept ans, il travaillera d’abord pour les Associations des Centres-villes à La Baie, ensuite à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC), puis à l’Association de paralysie cérébrale du Québec.

Désirant poursuivre son implication sociale, il fera partie d’une quinzaine d’organisations et de comités, tantôt à titre de président, tantôt comme administrateur, et ce, dans plusieurs secteurs d’activités. « Je voulais toucher un peu à tout et prendre de l’expérience. J’ai également pu amener ma vision des choses et partager mes compétences au sein de plusieurs organismes, notamment comme commissaire d’école pendant 27 ans », ajoute-t-il.

En 1991, il rejoint Centraide Saguenay─Lac-Saint-Jean comme directeur général, emploi qu’il occupe depuis maintenant 33 ans, faisant de lui un doyen au Canada dans le mouvement Centraide. Après toutes ces années à œuvrer dans le domaine communautaire, Martin St-Pierre a toujours cette flamme qui lui permet d’affirmer qu’il apprécie encore autant son domaine. C’est en travaillant dans le respect, en s’intéressant aux autres, et surtout, en s’entourant de personnes de cœur, qu’il continue à tendre la main aux gens dans le besoin.

« Je suis fier de mes réalisations, mais surtout d’être aussi bien entouré par une équipe de bénévoles dévoués qui donne sans compter. C’est un travail collectif que je ne pourrais assumer seul. Si je trip encore autant aujourd’hui, c’est d’ailleurs grâce à ce réseau d’entraide d’une richesse incroyable que l’on ne peut capitaliser », renchérit-il avec honneur.

Martin St-Pierre se souviendra toujours d’un professeur à l’université qui avait su voir en lui un futur directeur, déterminé à bâtir des communautés d’entraide. Son bagage professionnel viendra confirmer, après plus de 40 ans à travailler dans le milieu, la réalisation de cette prémisse qui a sans doute contribué à faire de lui un directeur impliqué et dévoué au milieu communautaire.   

Articles reliés

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Mots-clés similaires