Dimanche, 23 juin 2024
spot_img

Fonds régions et ruralité – Une somme de 695 000 $ pour valoriser le potentiel minéral de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le gouvernement du Québec et plusieurs acteurs de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean consacrent une somme de 695 000 $ à la concrétisation d’une entente sectorielle de développement sur la valorisation du potentiel minéral régional pour la filière batterie et d’autres filières de minéraux critiques et stratégiques (MCS).

L’entente vise à augmenter l’attractivité de la région afin de susciter des investissements et de favoriser le développement de filières associées aux MCS. La promotion de la Carte routière minérale, qui présente les différents actifs minéraux et leur potentiel, les infrastructures du territoire ainsi que son réseau d’intervenants, contribuera à rendre le Saguenay-Lac-Saint-Jean encore plus attrayant dans ce domaine. Par ailleurs, la Table régionale de concertation minière stimulera l’acquisition et le partage de connaissances géoscientifiques et géométallurgiques. Elle veillera également à répondre aux besoins du milieu par le biais d’activités de sensibilisation, d’accompagnement et de formation s’adressant aux acteurs régionaux et à la population. Ultimement, l’objectif est d’encourager le développement minéral responsable.

Les partenaires de cette entente sont le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (MEIE), le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), les quatre MRC de la région, le Port de Saguenay, Promotion Saguenay, l’Université du Québec à Chicoutimi, Arianne Phosphate, Rio Tinto Fer et Titane, Les Métaux NioBay, Rio Tinto Aluminium, SOQUEM et Magnor Exploration.

Citations :

« Je félicite toutes les parties prenantes de cette entente qui unissent leurs efforts afin de mettre en lumière le potentiel minéral de notre région. Je suis persuadée que les initiatives qui seront entreprises auront des effets positifs pour notre communauté et je m’en réjouis! »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales, ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et députée de Chicoutimi

« L’intérêt grandissant pour les minéraux critiques et stratégiques met en lumière l’importance de la concertation entre les différentes parties prenantes du secteur minier. Cette entente sectorielle, bâtie sur un modèle unique de collaboration, mobilise tous les intervenants autour d’une même table pour participer au développement responsable des ressources minérales. L’entente contribuera ainsi à vitaliser l’économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean et à mettre en valeur les MCS du Québec. »

Maïté Blanchette Vézina, ministre des Ressources naturelles et des Forêts, ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« Cette entente propulsera notre région vers de nouveaux sommets, en favorisant le développement des filières minières critiques et stratégiques liées aux secteurs d’avenir. En mettant l’accent sur notre attractivité et le développement minéral responsable, nous positionnons notre région sur la scène internationale et façonnons un futur où l’innovation et le respect de l’environnement seront au cœur de nos actions. »

Julie Dufour, mairesse de Saguenay et présidente du comité régional de sélection de projets du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité

« La MRC du Fjord-du-Saguenay est heureuse de s’associer à cette entente qui concerte les principaux acteurs régionaux autour de la transition énergétique du Québec. Cette entente démontre la volonté du milieu quant à la prise en charge du potentiel géologique de la région et particulièrement envers la mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques et le développement des énergies vertes. Par cet engagement, la MRC souhaite contribuer à la réalisation de projets concrets et novateurs qui auront des retombées tangibles dans la région. »

Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay

« Grâce à cette entente, la région se donne les moyens de ses ambitions. J’ai la certitude que notre territoire recèle, en quantité, des minéraux à exploiter, et ce, parfaitement en phase avec la vision étatique concernant la diminution de notre empreinte carbone globale. Je suis convaincu que la valorisation du potentiel minéral permettra à notre région de se positionner comme partie prenante de premier ordre en cette matière, tout en favorisant l’innovation et l’ouverture à de nouvelles possibilités économiques. Je suis très heureux que cette entente se concrétise et je n’y vois que du positif pour la région et pour le territoire de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. »

Louis Ouellet, préfet de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est

« Pour l’UQAC et son Centre d’études sur les ressources minérales – dont plusieurs professeures, professeurs, chercheuses, chercheurs et étudiantes, étudiants travaillent sur la connaissance et la valorisation des MCS -, cette entente s’inscrit dans la volonté de s’impliquer davantage et de façon plus soutenue dans des activités d’information et de maillage avec les intervenants régionaux. Nous souhaitons ainsi assurer la pérennité de la Table régionale de concertation minière, dans une approche de développement minéral responsable et d’économie circulaire qui sera bénéfique pour notre région. »

Ghislain Samson, recteur de l’Université du Québec à Chicoutimi

« Grâce à son terminal maritime situé en eau profonde et aux caractéristiques et avantages uniques de sa zone industrialo-portuaire intermodale, le Port de Saguenay constitue un levier de calibre mondial permettant de soutenir le développement responsable du grand potentiel minier du Saguenay-Lac-Saint-Jean, particulièrement dans les filières stratégiques des batteries pour véhicules électriques et des métaux et minéraux critiques. Nous sommes donc très fiers de poursuivre notre engagement à titre de partenaires au sein de cette entente sectorielle qui vise la mise en valeur concertée et durable de nos ressources et le soutien à la diversification économique de notre région et du Québec. »

Carl Laberge, président-directeur général du Port de Saguenay

Faits saillants :

La participation financière du MAMH s’élèvera à 325 000 $. Elle s’inscrit dans le cadre du volet 1 – Soutien au rayonnement des régions Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du Fonds régions et ruralité Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre..
Le MEIE accordera 97 000 $ à l’entente, tandis que le MRNF y allouera 35 000 $.
L’UQAC y consacrera une somme de 63 000 $.
Les quatre MRC, Promotion Saguenay, Arianne Phosphate, Les Métaux NioBay, le Port de Saguenay, SOQUEM et Magnor Exploration accorderont chacun une somme de 15 000 $ à l’entente.
Rio Tinto y accordera pour sa part 25 000 $, dont 15 000 $ provenant de Rio Tinto Fer et Titane et 10 000 $ de Rio Tinto Aluminium.

Articles reliés

spot_img

Mots-clés similaires