Archives pour l'étiquette bois

De bois mal aimé à produits à haute valeur ajoutée

Date : mercredi 9 mai 2018
Lieu : UQAC
Description

La biomasse forestière est constituée d’arbres et de parties d’arbres sans preneur, de résidus de transformation du bois et de produits du bois postconsommation, qui ne trouvent pas d’autre utilisation. Cette biomasse mal aimée est toutefois reconnue par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) comme l’un des outils majeurs de lutte aux changements climatiques; elle peut en effet fournir de l’énergie et des bioproduits en remplacement de ceux issus des carburants fossiles ou de procédés industriels polluants. Des simples copeaux ou granules pour le chauffage, au Lire la suite »

Voir la programmation détaillée du colloque

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Prix d’excellence Cecobois 2019

Vous souhaitez déposer un dossier de candidature aux prochains Prix d’excellence Cecobois? La période de dépôt sera ouverte du 1er juillet au 31 août 2018!

Professionnels du bâtiment, entrepreneurs généraux, donneurs d’ouvrages publics et privés et designers sont invités à présenter leurs meilleures réalisations en bois sur le plan de l’architecture, de l’ingénierie, de l’innovation et du design.

Les Prix d’excellence Cecobois célébrent l’utilisation grandissante du matériau bois dans l’industrie de la construction commerciale, institutionnelle et multirésidentielle au Québec en récompensant le savoir-faire québécois.

Tous les détails

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Wood WORKS! BC et BC Housing publient un guide sur les meilleures pratiques de construction en bois de bâtiments de moyenne hauteur

WoodWORKS! en Colombie-Britannique et BC Housing ont récemment publié le guide Mid-Rise Best Practice. Le Guide rassemble les bonnes pratiques pour les bâtiments en bois de 5 et 6 étages avec des exemples de la province de l’Ouest canadien. Le document couvre également d’autres sujets liés à la construction en bois, notamment les avantages environnementaux et les bénéfices financiers.

Cliquez ici pour consulter le document en ligne 

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

La biophilie au profit de l’apprentissage scolaire

Le Quotidien, cahier Toit et moi, Mélissa Bradette, le 21 avril 2018 – La biophilie est un autre élément dont nous aurions avantage à tenir compte dans la conception des environnements scolaires.

Mais qu’est-ce que la biophilie? Ce terme formé à partir de la racine grecque « bio » (la vie) et du suffixe -phile (« qui aime ») a été proposé par le biologiste Edward O. Wilson. Il désigne l’affinité innée de l’homme pour le vivant et les systèmes naturels. En architecture, la biophilie fait référence à une conception qui se rapproche ou qui imite les conditions d’un environnement naturel.

Plusieurs études ont révélé que la conception biophilique peut réduire le stress, augmenter la créativité et la clarté de la pensée, améliorer notre bien-être et accélérer la guérison.

Continuer la lecture 

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Qualité des espaces et réussite scolaire vont de pair

Le Quotidien, cahier Toit et moi, Mélissa Bradette, le 21 avril 2018 – La qualité des écoles du Québec est devenue au cours des dernières années un enjeu majeur. Il faut savoir que 69 % des écoles de la province ont été construites avant 1960, ces édifices arrivent donc à une fin de vie architecturale. D’où l’importance, pour les commissions scolaires du Québec, de procéder à des rénovations dans leur parc immobilier.

D’ailleurs, le 15 janvier 2018, Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, annonçait des investissements de près de 740 millions de dollars pour assurer le maintien en bon état ainsi que la réhabilitation des établissements scolaires à travers la province. Il s’agit du plus grand montant annuel investi à ce jour pour ce type de travaux.

Toutes les commissions scolaires francophones et anglophones du Québec bénéficieront de ces investissements additionnels qui leur permettront d’entreprendre, dans 1 282 écoles, 2 071 projets de rénovation au cours de la saison des travaux de l’été 2018.

Continuer la lecture 

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page