Performance de la construction en bois massif en incendie

L’avant-dernière conférence mensuelle du Conseil de l’enveloppe du bâtiment du Québec (CEBQ) de l’année aura lieu le mercredi 25 avril 2018 à l’ÉTS. La conférence portera sur la performance de la construction en bois massif en incendie et sera donnée par Dr. Noureddine Bénichou, agent de recherche au Conseil national de recherches (CNRC) du Canada.

Inscription | En savoir plus

Cette présentation donnera quelques informations sur ces études et inclura les éléments suivants:

  • Résistance au feu des assemblages de CLT (planchers et murs).
  • Essais au feu pour déterminer l’indice de propagation de la flamme du CLT.
  • Informations sur les pénétrations de service et techniques de coupe-feu.
  • Essais au feu en vraie grandeur pour évaluer le comportement des assemblages de CLT agissant comme frontières dans les feux de compartiment.
  • Des informations sur certains guides existants, basés sur ces études et d’autres, et qui peuvent être très utiles aux concepteurs, praticiens et constructeurs qui essaient d’utiliser le bois massif et le CLT dans leurs conceptions et leurs bâtiments.
Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Systèmes de protection de nouvelle génération contre les UV

La soutenance de thèse « Systèmes de protection de nouvelle génération contre les UV » présentée par le centre de recherche sur les matériaux renouvelables aura lieu le 16 avril 2018 à 13 h dans la salle 2320-2330 du Pavillon Gene-H.-Kruger, faculté de foresterie de l’Université Laval.

Doctorante en sciences du bois : Caroline Queant

Cliquez ici pour assister à la diffusion web

RÉSUMÉ

Le bois à l’extérieur est sujet à des dégradations dues aux conditions climatiques et notamment aux rayons ultra-violets (UV) du soleil. Les rayons UV peuvent initier des réactions chimiques dans le matériau. Il en résulte un changement des propriétés chimiques et physiques du bois, ce qui compromet son utilisation à l’extérieur. Le bois exposé à l’extérieur requiert ainsi une protection telle qu’une finition. L’utilisation de finition a pour but d’embellir et de protéger le bois de la dégradation. La demande du marché pour les finitions claires est en augmentation. Elles permettent de conserver l’apparence du bois. Cependant, ce sont les plus fragiles au rayonnement du fait de leur transparence.

Photo à titre indicatif seulement.

Continuer la lecture de Systèmes de protection de nouvelle génération contre les UV

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Impact du Réseau espace-bois sur la pratique des professionnels en construction

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) souhaite évaluer l’efficacité et l’impact de sa communauté Réseau espace-bois sur le développement des connaissances et des pratiques des professionnels de la construction (architectes, ingénieurs, entrepreneurs, etc.) en lien avec l’utilisation du matériau bois dans la construction non résidentielle et multifamiliale.

Les données récoltées serviront à améliorer l’animation de la communauté ainsi que sa programmation d’activités de formation continue.

20180411_093804

En répondant au questionnaire, vous courez la chance de remporter un exemplaire du livre 100 Contemporary Wood Buildings (édition de poche) de Philip Jordidio aux éditions Taschen.

Prix réservé aux participants résidant au Québec.

REMPLIR LE SONDAGE

 

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Les locataires du 250 Racine Est

Le Quotidien, cahier Toit et moi, Mélissa Bradette, le 7 avril 2018 – Le 250 Racine Est est bien occupé. Le siège social de Chlorophylle a toujours pignon sur rue à cette adresse. L’entreprise régionale, qui développe et commercialise des produits hauts de gamme dans le domaine du plein air, est établie à l’étage. ARDOISES architecture a aussi aménagé ses bureaux à l’étage. Plus précisément, la firme d’architectes occupe les anciens locaux de l’atelier de couture de Chlorophylle. Au rez-de-chaussée, l’espace doté d’une imposante façade vitrée, soit la portion du bâtiment ayant jadis hébergé le premier magasin L’Aventurier, est occupé par le Bistro Café Summum. Tandis que l’annexe et le grand entrepôt du manufacturier de vêtements de plein air sont principalement occupés par le Moulin à Cie.

Continuer la lecture 

Crédit photo à la une : Mélissa Bradette

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page

Recyclage de bâtiment: l’édifice Chlorophylle revit

Le Quotidien, cahier Toit et moi, Mélissa Bradette, le 7 avril 2018 – Le 250 rue Racine Est, mieux connu sous le nom d’édifice Chlorophylle revit. La firme ARDOISES architecture, qui s’est portée acquéreur du bâtiment en janvier 2017, a investi plus de 2,5M$ pour donner une seconde vie à cette emblématique bâtisse et la mettre en valeur.

Le bâtiment, qui occupe le grand terrain à la jonction des rues Racine et Lafontaine, a été entièrement restauré et arbore aujourd’hui un nouveau visage; apportant du même coup un vent de dynamisme à ce secteur du centre-ville.

Continuer la lecture 

Crédit photo à la une : Mélissa Bradette

Partagez!Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someonePrint this page