Mardi, 18 juin 2024
spot_img

Une année faste pour le Laboratoire d’histoire et d’archéologie du Subarctique oriental

Pour le Laboratoire d’histoire et d’archéologie du Subarctique oriental (LHASO), dirigé par Érik Langevin et coordonné par Noémie Plourde, l’année 2023-2024 est à marquer d’une pierre blanche. L’ajout d’un nouveau programme d’études supérieures, l’obtention de plus de 400 000 $ en subventions, et la réception de distinctions scientifiques importantes témoignent du dynamisme académique et scientifique de l’étude des sociétés du passé à l’UQAC.

Lancée à l’hiver, la toute nouvelle maîtrise en histoire, fruit des efforts déployés par le professeur Alexandre Dubé, profite d’un départ canon. Bien impliquées dans divers projets de recherches et de publications, les étudiantes et étudiants de la première cohorte se démarquent déjà par leur excellence. D’ailleurs, deux des trois bourses de maîtrise offertes par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) pour l’ensemble de l’UQAC ont été attribuées à des étudiantes (Marianne Fortin et Noémie Noëlle) ayant choisi l’UQAC pour leurs études de deuxième cycle. C’est une réussite qui rejaillit sur l’ensemble du programme d’histoire (membres de la communautés étudiante, chargées et chargés de cours, personnel administratif et membres du corps professoral).

Des partenaires majeurs soutiennent l’action en recherche du LHASO et de ses membres, qui est financée à hauteur de 70 000$ par Rio Tinto, 60 000$ par la ville de Saguenay, 50 000$ par le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH), et 100 000$ par le FRQSC (notons que la moitié des subventions accordées par le FRQSC à l’UQAC pour l’exercice 2024-2025 ont été attribué à des personnes étudiantes et à des professeures et professeurs en histoire). Par ailleurs, avec l’appui de MITACS, 135 000 $ ont été alloués pour soutenir des projets de partenariat entre les étudiantes et étudiants en histoire et en archéologie et des organismes régionaux.

L’année 2023-2024 du LHASO fut également riche en prix et distinctions de calibre national et international. Ségolène Vandevelde, boursière postdoctorale Banting, s’est mérité le prix de thèse de l’Union internationale des sciences préhistoriques et protohistoriques (UISPP), décerné lors d’un congrès international tenu en Roumanie. Häxan Bondu, historienne et professionnelle de recherche au sein de l’équipe du fichier de population BALSAC, s’est vu décerner le prix Madeline-Juneau de la Fédération histoire Québec pour sa maîtrise réalisée sous la direction de François-Olivier Dorais et Louise Bienvenue (Université de Sherbrooke). Nouvellement récipiendaire d’une subvention de soutien à la relève professorale du FRQSC, le professeur Arnaud Montreuil a reçu le prix Leonard Boyle 2023 de la Canadian Society of Medievalists pour la meilleure thèse de doctorat, ainsi que le prix Denis Bethell 2022 de la Haskins Society, remis pour le meilleur article de recherche original publié dans le Haskins Society Journal.

Ces bonnes nouvelles et ce bilan positif contribuent à faire du LHASO un environnement scientifique stimulant et accueillant pour les personnes étudiantes et pour les chercheuses et chercheurs qui y travaillent, ainsi qu’une source de fierté et de dynamisme pour l’UQAC.

Articles reliés

spot_img

Mots-clés similaires