Depositphotos_13906079_estebande

Guy Laliberté: du Cirque aux rites funéraires

La rumeur était tenace et la semaine dernière la confirmation de la vente du Cirque du Soleil a secoué le monde des affaires québécois. Quelques jours avant la conférence de presse, Monsieur Guy Laliberté affirmait dans la Presse, qu’un nouveau défi l’attendait: réinventer la façon dont nous faisons mémoire de ceux et celles qui nous quittent. Ainsi cet entrepreneur, artiste et visionnaire s’intéresse à la situation des rites funéraires. Aux dires du premier concerné, il faudra patienter jusqu’en 2017 pour avoir une idée précise du projet.

Par ailleurs, le peu d’informations que nous avons pu colliger sur ce projet a tôt fait de nous intéresser. En effet, Monsieur Laliberté ne lésine pas sur les moyens. Son projet sera d’envergure mondiale et comprendra également des investissements immobiliers. Le nom des entreprises n’a rien de banal et d’improvisé. Il évoque le monde de la spiritualité, l’étrangeté, le mystère: Lune rouge Innovation et Pangéa. Pangéa est ce supercontinent qui, il y a des millions d’années, a existé avant la rupture et la séparation des continents sous la pression des mouvements océaniques.

Une image forte pour réunir et rassembler les humains autour de leur condition humaine commune. Des objectifs prometteurs:  utiliser le potentiel de la réalité virtuelle pour contrer la dissolution des rites funéraires au sein des cultures, donner des lieux pour faire mémoire et rendre hommage à nos morts et enfin soutenir la création d’ un supercontinent intérieur afin de réconcilier le monde des vivants et celui des morts.

Le Passage suivra de près cette aventure et sera un observateur privilégié de cette mise en sens.En terminant, permettez-moi d’adresser une demande à M. La liberté. J’ose souhaiter (si ce n’est déjà fait) qu’il joindra dans les rangs de son équipe des chercheurs spécialisés dans le champ de la ritualité. Et pourquoi pas, un projet de recherche partenarial pour soutenir et accompagner la création de cette entreprise. L’invitation est lancée, sait-on jamais et bonne chance monsieur Laliberté, vous tenez là plus qu’une bonne idée mais un projet qui fera du bien à l’âme de nos civilisations.


photo: Depositphotos.com/estebande/

Une réflexion sur “ Guy Laliberté: du Cirque aux rites funéraires ”

  1. Moi je trouve que c’est très intéressant que le Monsieur Laliberté ait choisi de vendre la troupe sensationelle cirque du Soleil afin d’entrer dans le monde des rites funéraires. Cela ne m’étonne pas non plus qu’il prenne des éléments de la spiritualité et du mystère à sa nouvelle entreprise. Je souhaite bon courage au Monsieur Laliberté, et je vous remercie de nous avoir partagé cet article si captivant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× six = 6